Lutter contre le dry patch à la racine

Contexte

 

lutter contrel e dry patch
Le dry patch est un phénomène d’imperméabilisation (hydrophobie) des sols engazonnés

qui se traduit par l’apparition de zones sèches et décolorées. Phénomène courant, il peut entrainer des dégâts sur les terrains de sport. C’est pourquoi nous listerons ici des méthodes pour lutter contre le dry patch.

Le dry patch peut survenir pour différentes raisons :

 

  • La plus courante est due à une mauvaise décomposition des fibres végétales entraînant l’apparition d’acide organique à longue chaîne carbonée (lipide) qui entraîne l’hydrophobie de la couche sous le feutre limitant de ce fait la mouillabilité du sol.
  • La compaction du sol qui est récurrente sur les zones à forte fréquentation. Elle empêche ainsi l’air et l’eau de circuler en profondeur, asphyxiant les racines.

Les méthodes traditionnelles pour lutter contre le dry patch

Les solutions dites « traditionnelles » sont les suivantes :

  • La scarification qui consiste à inciser le feutre pour le sectionner, le désagréger et ainsi favoriser l’aération et la pénétration de l’eau dans le sol. C’est une solution partielle et éphémère qui ne résout pas fondamentalement le problème.
  • Le décompactage, qui a pour fonction d’ameublir le sol sans retournement ni enfouissement. Cela a pour avantage de maintenir la matière organique à la surface du sol. Bien qu’efficace, cette solution ne rentre pas dans une démarche globale.
  • Le top dressing est un épandage de sable soit en surface sans travail du sol, soit couplé à des opérations telles que l’aération, la scarification ou la régénération.
  • Les agents mouillants, aussi appelés tensioactifs ou surfactant, ils permettent de solubiliser le sol grâce à leurs molécules amphibies. Cette solubilisation permet d’éliminer les molécules hydrophobes, comme les graisses contenues dans le feutre d’une surface.

Lutter de manière globale contre le dry patch

Des solutions pour lutter contre le dry patch existent bel et bien. Toutefois, la plupart d’entre elles nécessitent un investissement humain, temporel et/ou économique important car la globalité leur fait défaut.

™Alciturf, matériau microporeux naturel, se montre plus profitable sur le long terme pour améliorer la qualité du sol. Toutefois, ce n’est pas la seule raison de son succès…

En effet, ses propriétés texturales permettent après application :

  • De décompacter le sol et ainsi permettre une meilleure circulation de l’air et de l’eau
  • D’augmenter la capacité de rétention d’eau dans le sol (47% de son volume). Contrairement aux argiles c’est un matériau qui ne gonfle pas ni ne se rétracte. L’eau retenue par ™alciturf est ensuite progressivement libérée à la demande des racines par capillarité.
  • De favoriser la vie microbienne du sol, très importante pour les plantes et la décomposition des éléments organiques.
  • D’augmenter la C.E.C du sol grâce à sa très bonne capacité d’échange cationique.

Non seulement ™alciturf est efficace pour lutter contre le dry patch, le feutre et réduit les probabilités d’apparition du black layer mais stimulant la vie microbienne, il permet de redonner vie à votre sol.